Sports

Arnaud rime avec renouveau !

Edition N°1 - 13 janvier 2021

Actuel joueur de la première équipe du HC Moutier, Arnaud Carnal a toutes les cartes en main pour assumer sa fonction d’entraîneur avec brio. (photo Mauricette Schnider)

Un vent de fraîcheur souffle sur le HC Moutier qui a jeté son dévolu sur Arnaud Carnal pour succéder à Peter Oppitz au poste d’entraîneur de la première équipe (2e ligue).

Alors que la ligue annonçait juste avant Noël la décision de l’arrêt définitif du championnat dans les ligues inférieures, le HC Moutier avait quant à lui déjà annoncé début décembre de grands changements dès la saison prochaine.

A l’image de cette année 2020 un peu folle et totalement imprévisible, la saison de hockey sur glace 2020-2021 se termine donc prématurément pour les ligues inférieures. Dans ce flou sportif, le comité du HC Moutier n’est pas resté les bras croisés. Il s’est appliqué à revoir sa copie pour présenter une nouvelle mouture dès le début de la saison 2021-2022. Comme annoncé par le comité au début du mois de décembre, c’est d’un commun accord avec son actuel entraîneur Peter Oppitz qu’il a été décidé de ne plus reconduire son contrat. C’est donc une nouvelle page sportive qui se tourne pour le club prévôtois qui milite en 2e ligue depuis 2016.

Une arrivée fracassante !

Peter Oppitz a posé ses valises la première fois en Suisse dans le courant de l’année 2013, en provenance de l’Espagne. Il avait fait très forte impression d’entrée de jeu lors de la saison 2013-2014. Boosté par son nouvel entraîneur, le HC Moutier avait engrangé les succès avant de reprendre provisoirement sa place en 1re ligue. A son arrivée en Suisse, le Slovaque de 56 ans nourrissait de grandes ambitions pour le HC Moutier et chacun s’accordera sur le fait que Peter Oppitz a marqué d’une belle empreinte la première équipe du HC Moutier, mais aussi la relève.

La transmission d’une passion

Sur la glace, la concurrence est rude et dans le vestiaire, la crispation est parfois vive. Des hauts et des bas au gré des résultats sportifs ont ponctué la relation du HC Moutier avec son entraîneur allant jusqu’à une première rupture lors de la saison 2017-2018… avant de créer la surprise lorsque le HC Moutier annonçait son retour à la barre en fin d’année 2018. Depuis lors, Peter Oppitz s’est toujours investi sans compter pour transmettre à ses protégés sa passion du hockey. Le comité du HC Moutier tient à le remercier très sincèrement pour son engagement sans faille et l’immense travail effectué tout au long de ces années.

Des projets plein le vestiaire

Comme déjà annoncé précédemment, le comité du HC Moutier a travaillé d’arrache-pied pour concrétiser sa vision d’avenir et officialiser une nouvelle collaboration. Actuel joueur de la première équipe, Arnaud Carnal succédera à Peter Oppitz dès le début de la saison 2021-2022.

Agé de 34 ans, le Tramelot d’origine a fait ses classes au HC Franches-Montagnes avant de griffer la glace des patinoires régionales, en tant que joueur mais également en tant qu’entraîneur pour diverses équipes juniors et à Uni Neuchâtel (2e ligue). Il entend mettre à profit sa longue expérience de joueur de 1re et 2e ligue (Tramelan, Franches-Montagnes, Uni Neuchâtel et Moutier) pour redonner un nouveau souffle à la première équipe du club prévôtois, tout en restant attentif à la relève pour favoriser l’intégration de jeunes joueurs. En plus de vouloir renouer avec le spectacle et le succès, le nouvel entraîneur ne cache pas une autre ambition de taille : celle de ramener de nouveaux supporters dans les gradins en leur donnant l’envie d’y revenir aussi régulièrement que possible tout au long de la saison. Le comité du HC Moutier remercie Arnaud Carnal pour son engagement futur. Aujourd’hui, c’est tout le club qui est heureux et extrêmement motivé de débuter l’année 2021 avec des projets plein le vestiaire et des ambitions qui ne laisseront personne de glace.

(cp-oo)

Actuel joueur de la première équipe du HC Moutier, Arnaud Carnal a toutes les cartes en main pour assumer sa fonction d’entraîneur avec brio. (photo Mauricette Schnider)