Bon à savoir

Communiqués

Edition N° 7 – 21 février 2024

Tramelan

La Rue de l’Industrie interdite au stationnement

Dans le cadre des travaux de mise en souterrain du réseau électrique et de l’éclairage public, l’entier de la Rue de l’Industrie sera interdit au stationnement pour une durée de 4 semaines environ. Cette restriction est rendue nécessaire pour permettre de conserver la circulation durant cette période. Ces travaux sont dépendants des conditions météorologiques, la période de fermeture est susceptible d’être modifiée à court terme.

Des perturbations sont à prévoir pour les accès piétonniers et aux garages dont l’entrée se fait par la partie Nord de la rue. Les usagers sont priés de respecter la signalisation mise en place et les instructions du personnel de chantier. Nous vous remercions de votre compréhension et collaboration.

(cp)

Vie politique

Insulter pour faire diversion

On a lu les cris indignés lancés par des autonomistes, aveuglés ou de mauvaise foi, concernant «l’abjection nauséabonde» des questions posées par le canton de Berne aux autorités séparatistes de Moutier. Disons-le clairement, ce qui est honteux, ce n’est pas que la Chancellerie d’Etat du canton se pose des questions concernant l’afflux disproportionné à Moutier de personnes fragilisées, qu’elles soient sans emploi ou au bénéfice de prestations sociales notamment. Non, ce qui est honteux et profondément choquant, c’est que la Chancellerie cantonale ait des raisons de nourrir des soupçons à ce propos. Il suffit de lire l’ordonnance pénale du Ministère public du canton de Berne du 2 février 2018, un document qui a été transmis aux médias et dont voici un extrait : «des tentatives de prise d’influence par des membres du service d’aide sociale et de l’administration communale y sont malheureusement bel et bien relevées». Alors, où est l’indignité nauséabonde ? Reste à espérer que l’insulte injustifiée adressée au canton soit le fruit de l’ignorance ou de l’aveuglement et non la marque d’une méthode qui n’est que trop bien connue : insulter pour faire diversion.

Patrick Roethlisberger, Moutier

Que les probernois balaient devant leur porte !

Bientôt tous les jours, on peut lire que le Gouvernement bernois veut forcer les Prévôtois à voter en février 2021. Même le Grand Conseil s’y est mis. Tout comme certains maires de nos communes voisines, qui se permettent une fois de plus, de donner leur avis sur un problème qui ne les concerne pas ! Mais ça, nous y sommes habitués !

L’idée est semble-t-il d’éviter que des personnes ne viennent s’installer à Moutier que pour voter. A cet effet, je me suis permis d’aller chercher quelques renseignements intéressants à la source, c’est-à-dire au contrôle des habitants.

Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre les identités des dernières personnes venues s’établir à Moutier en 2017, quelques heures seulement avant le bouclement du registre des électeurs. On y trouve des Probernois notoires, dont certains très engagés contre le Jura. Comme cette dame venue de Corgémont, qui, après avoir mené campagne de façon virulente pour le NON, a créé un groupuscule désireux de séparer la Ville en deux. Alors Messieurs les dirigeants bernois, arrêtez de nous traiter de tricheurs et commencez par balayer devant votre porte !

Bernard Guillet, Moutier

Insultes honteuses du gouvernement bernois

Quelle surprise cela a été pour moi de lire la communication officielle du canton de Berne du 16 septembre en lien avec le registre électoral de Moutier. J’ai d’abord pensé à un groupuscule d’extrême-droite ou alors à un mouvement de lutte probernois. Mais non, il s’agissait bien d’un Etat d’un million d’habitant qui communiquait. Dans le but de dénigrer une nouvelle fois les autorités et les citoyen-ne-s de Moutier, Berne estime qu’il y a trop de chômeurs et trop de personnes à l’aide sociale à Moutier et que ces personnes seraient forcément faibles et influençables. On croit rêver! Cette façon d’insulter les personnes qui auraient justement besoin d’un gouvernement capable de les aider est honteuse et contraire au principe de dignité humaine. Que les Prévôtoises et Prévôtois qui viennent de perdre leur travail et vivent une situation économique difficile se rassurent : quand Moutier sera jurassienne, tous les citoyens de Moutier, quel que soit leur statut socio-économique, seront traités avec respect et non plus insultés.

Daniel Heizmann, Moutier

HJBSA : s’affranchir d’une propagande mensongère

Le 16 septembre dernier, on apprenait que les comptes 2019 de l’Hôpital du Jura bernois ont présenté un déficit de plus de 7 millions. Ce déficit fait suite à celui de 2018. Or, depuis 2017, le Gouvernement bernois et les mouvements antiséparatistes s’évertuent à prétendre que la mauvaise situation financière du site de Moutier est due à l’avenir institutionnel de la cité prévôtoise. Depuis que les comptes sont séparés de façon plus transparente entre les sites de Moutier et Saint-Imier, on apprend donc que le site imérien est aussi déficitaire. On ne saurait pourtant accuser Saint-Imier de velléités séparatistes ! Alors quelle est l’explication ? Elle est bien simple : Berne a voulu embellir le tableau jusqu’au vote de 2017 pour instrumentaliser notre hôpital dans le simple but de faire peur aux Prévôtois. Et là, la vérité éclate. Même la direction de HJB SA le reconnaît aujourd’hui, la seule chance de survie à long terme passe par le développement d’une psychiatrie intégrée de qualité à l’échelon régional, le maintien de prestations de soins aigus et d’urgence, et surtout par une collaboration intercantonale. Comme le disaient MM. Pulver et Perrenoud, prédécesseurs du va-t-en-guerre Schnegg, «l’avenir de HJB SA ne dépend pas de la Question jurassienne». Il est l’heure de s’affranchir définitivement de cette propagande mensongère. L’avenir est à la collaboration, non à la division.

Pierre Coullery, Moutier

Gardiennages octobre

Amis de la Nature, Moutier

03-04  Vanessa Cler et Philippe Thiébautgeorges

10-11 Laure Varisco

17-18 Libre

24-25  Familles Rohrbach, Schlüchter et Kaltenrieder

31-01 Famille Jufer

CAS, section prévôtoise

03-04 G. Houriet et A. Jubin

10-11 Anita et Philippe Choffat

17-18 Yvonne Steiner

24-25 Gladys Geiser et famille

31-01  C.-L. et C. Donzé, V. et M. Beretta, M. Carozza

CAS, section Raimeux

03-04 C. Frund

10-11 Libre

17-18 Libre

24-25 P. Perrin et A. Saner

30-01 Markus Hug

Club Montagne Jura

03-04 Lanz et Kaufmann

10-11 Bernard Bouduban

17-18 Philippe Macquat

24-25 Dimitri Rebetez

30-01 Claude Girardin

Ski-Club Eschert

03-04 Claude et Bernard Gafner

10-11 N. et R. Wegmüller

17-18 N. Dumont et H. Tobler

24-25 E. Montavon et J. Muller

30-01 Jean-Pierre von Kaenel

Ski-Club Grandval

03-04 D. Neukomm et P. Ruch

10-11 Patrick Bannwart

17-18 Philippe Jolidon

24-25 Philippe Jolidon

31-01 Sylvie et Marcelino Allemann

Ski-Club Moutier

03-04 Brisolée

10-11 Alain Mühlethaler

17-18 Silvio Schaller

24-25 Pierre-André Jaeggi

31-01 Cédric Erard

Ski-Club Perrefitte

03-04 M. et R. Zuccoli

10-11 Charles Kohler

17-18 Henri Schwab (grillade)

24-25 Yvan et Michèle Ryf