Sports

FCTT: renouer avec la victoire

Edition N°14 - 10 avril 2019

«Benji» Mercier: «Nous avons attendu la fin de l’orage pour mettre le nez à la fenêtre.» (photo rke-a)

En 2e ligue inter, le FC Tavannes Tramelan est toujours à la recherche de sa première victoire de l’année 2019. Samedi dernier, il s’est incliné 3-0 sur le terrain du leader Muttenz en se ménageant pourtant de belles occasions. Et si la venue de Köniz II ce samedi à Tramelan coïncidait avec le grand réveil du FCTT?

Privé de plusieurs titulaires (Yannick Langel, Yannick Tellenbach, Steven Habegger, Joachim Geiser et Wayan Ducommun), le FCTT a longtemps constitué une menace pour le leader Muttenz qui comptait seulement une longueur d’avance à la 70e minute. Finalement battus sur le score de 3-0, les joueurs de Steve Langel peuvent nourrir des regrets en regard des nombreuses occasions gaspillées devant la cage du gardien bâlois. Sur l’ensemble du match, Muttenz n’a certes rien volé, mais comme l’a si bien dit le défenseur du FCTT «Benji» Mercier à l’heure de l’analyse, c’est l’équipe la plus réaliste qui a engrangé les trois points: «Muttenz a commencé le match avec le turbo enclenché sans pour autant réussir à matérialiser sa domination. Nous avons attendu la fin de l’orage pour mettre le nez à la fenêtre», confie-t-il. Le plan de match du FCTT était donc parfaitement respecté dans le premier quart d’heure et son occasion en or massif ratée à la 17e minute ne fait qu’accentuer son sentiment de frustration. 

Deux gardiens en état de grâce 

Après la première réussite bâloise inscrite à la 24e minute, le FC Tavannes Tramelan n’a jamais cédé à l’affolement et le leader a éprouvé les pires difficultés à concrétiser son ascendant territorial. Après la pause, le jeu s’est équilibré, les visiteurs se montrant moins timides qu’en première période. Les deux gardiens ont signé des prouesses de tout premier ordre et Muttenz ne possédait toujours qu’un maigre avantage à la 70e minute. Tout semblait donc encore possible pour l’équipe du président Loïc Châtelain, parfaitement au point physiquement et tactiquement. Dans le dernier quart d’heure, le FCTT s’est montré trop laxiste dans le marquage et les artificiers de Muttenz ont profité de ce manque de rigueur pour tromper le gardien Anthony Geiser à deux reprises.

Gagner pour se donner de l’air

«J’ai le sentiment que l’équipe n’a rien à se reprocher au niveau de la combativité», relève «Benji» Mercier. «Il faut décerner une mention particulière aux jeunes joueurs du FCTT qui remplissent leur contrat avec brio. L’idéal serait de pouvoir renouer avec la victoire ce samedi à Tramelan pour se donner un peu d’air.» Pas forcément facile à manœuvrer, Köniz II ne se déplacera pas dans le Jura bernois pour y faire de la figuration, mais l’équipe de Steve Langel possède un potentiel intéressant et ne reculera devant aucun sacrifice pour essayer de casser la baraque! Sachant que la foi déplace des montagnes, tous les espoirs sont permis… 

Olivier Odiet 

Allianz Suisse Stadium, Tramelan, samedi 13 avril à 16 h

FC Tavannes Tramelan – FC Köniz II

«Benji» Mercier: «Nous avons attendu la fin de l’orage pour mettre le nez à la fenêtre.» (photo rke-a)