Actualités

La fraternité symbolisée à Turin

Edition N°39 - 21 octobre 2020

Les œuvres poétiques et éphémères de Saype voyagent à travers le monde pour impacter les mentalités dans le respect de la nature. (photos ldd)

Saype, le spécialiste de l’art urbain et du land art originaire de Belfort, a présenté jeudi dernier à Turin sa dernière « chaîne humaine » géante peinte au pistolet, dans le cadre d’un projet de création d’œuvres d’art, de mains entrelacées à travers le monde pour encourager l’humanité et l’égalité, intitulé «Beyond Walls».

Après Paris (sur le Champ-de-Mars), Andorre, Genève, Berlin, le Burkina Faso et la Côte-d’Ivoire, Saype a cette fois-ci choisi une pelouse face à la porte Palatine, un monument ancien de la cité italienne, pour réaliser cette œuvre de 6400 m2 dessinée à la peinture biodégradable. L’artiste Guillaume Legros alias Saype (contraction de Say Peace) réalise des fresques monumentales sur herbe et sur la terre. Cet artiste hors norme n’est pas vraiment un inconnu à Moutier puisqu’il a épousé une prévôtoise et travaillé à l’hôpital. Il est l’inventeur d’une peinture écoresponsable composée notamment de craie et de charbon. Il est reconnu comme le pionnier d’un mouvement artistique liant le street art et le land art. Sa démarche et sa technique novatrice lui ont valu en 2019 la nomination par le célèbre magazine Forbes comme l’une des trente personnalités de moins de trente ans les plus influentes dans le domaine de l’art et de la culture. Ses œuvres poétiques et éphémères voyagent à travers le monde pour impacter les mentalités dans le respect de la nature.

Le projet

Dans un monde qui se polarise, l’artiste choisit de réaliser symboliquement la plus grande chaîne humaine au monde pour nous inviter à la bienveillance et au vivre ensemble : le projet «Beyond Walls». Une combinaison de paires de mains peintes au sol, qui s’entrelacent et glissent de ville en ville, pour symboliser l’union, l’entraide et l’effort commun au-delà des murs.

L’étape 7 à Turin

Saype a choisi Turin pour la 7e étape de son projet mondial «Beyond Walls». Après avoir entrelacé l’Europe et l’Afrique, de Paris à Yamoussoukro, les gigantesques mains de la chaine universelle, que l’artiste réalise depuis juin 2019, traversent la porte Palatine, vestige glorieux de la Rome éternelle dressé en plein centre de la capitale du Risorgimento de l’Italie. En tendant la main à leurs ancêtres, les enfants du présent ouvrent ainsi une brèche dans le mur du temps. Si la fraternité humaine se joue des frontières, elle doit aussi réussir à percer les anciens murs qu’ont dressés entre elles les générations passées et qui fracturent les sociétés aujourd’hui encore, afin de construire, main dans la main, la cité universelle de l’avenir.

(cp)

Les œuvres poétiques et éphémères de Saype voyagent à travers le monde pour impacter les mentalités dans le respect de la nature. (photos ldd)