Bon à savoir

Communiqués

Edition N°39 - 21 octobre 2020

Moutier

Marché paysan couvert : report de la 25e édition en 2021

Au vu de la situation sanitaire actuelle, la 25e édition du marché paysan couvert qui devait se tenir à l’ancien stand de Moutier le samedi 28 novembre prochain, est reportée  à l’année 2021. Dans un communiqué, les organisateurs soulignent que les contraintes étaient beaucoup trop astreignantes pour garantir le bon déroulement de cette manifestation.

(cp) 

Soirée de jeu le 15 octobre à la ludothèque

En plus de son horaire habituel, lundi et mardi de 15 h à 17 h et le vendredi de 15 h 30 à 17 h 30, la ludothèque de Moutier ouvre un samedi par mois. La prochaine date est fixée au 24 octobre. Chaque année, une soirée de jeu est organisée pendant les vacances d’automne. Si les conditions sanitaires le permettent, la ludothèque vous invite à cette soirée de jeu familiale (port du masque conseillé) le jeudi 15 octobre, dès 19 h 30.

(cp)

Tramelan

Ça bouge au Conseil général

Daniel Chaignat, membre du Groupe Débat, a annoncé sa démission du Conseil général lors de la séance ordinaire du Législatif du 14 septembre dernier. Le retrait de Daniel Chaignat est effectif au 15 novembre 2020. Le Conseil municipal a pris acte de ce départ en séance du 22 septembre 2020. Il a nommé François Roquier comme successeur selon la liste des viennent-ensuite. François Roquier sera convoqué pour la prochaine séance du Conseil général, fixée au lundi 16 novembre 2020. Le Conseil municipal remercie ces deux messieurs de leur engagement pour la collectivité publique.

(cp)

De potentielles odeurs à la Rue du Crêt-Georges

Dans le cadre de la réfection de la Rue du Crêt-Georges, les canalisations communales des eaux usées sont en grande partie assainies par le procédé dit du « chemisage » (gaine en fibre de verre). Une intervention est prévue du 7 au 9 octobre 2020 et provoquera de potentielles remontées d’odeurs liées à la nature des matériaux utilisés. Le secteur concerné pour la dernière intervention de ce genre se situe entre les immeubles sis rue du Crêt-Georges Nos 12 à 24.

(cp)

Patinoire Zurich Arena : vente d’abonnements saison 2020/21

La patinoire ouvrira ses portes au public dès le vendredi 2 octobre 2020 jusqu’au dimanche 14 mars 2021 aux horaires d’ouverture indiqués sur le site internet communal. De plus, les abonnements de saison seront mis en vente au guichet de la patinoire, munis d’une photo. Un abonnement de saison de Fr 5.- sera disponible pour les enfants en âge de scolarité domiciliés à Tramelan et dans les communes partenaires en compensation au renoncement de vente d’abonnements sports 2020-2021.

(cp)

Vie politique

Mme Käslin se trompe de cible

Dans un récent courrier, Muriel Käslin, élue PLR au Conseil de Ville de Moutier, vole au secours du Gouvernement bernois pour « rassurer » les électeurs prévôtois. Selon elle, l’administration fiscale restera bien à Moutier et un seul poste de direction sera déplacé à Bienne. On remercie Mme Käslin de sa sollicitude mais son message se trompe de destinataire. C’est bien la députée PLR Virginie Heyer qui a dénoncé ce début de démantèlement de l’administration en Prévôté, tout comme Marc Tobler qui s’est dit «déçu mais pas surpris face à une décision déjà prise ». Le député et conseiller municipal UDC va jusqu’à confier son impression «de ne pas être écouté vraiment » et son «regret que l’Intendance des impôts doive couper dans son personnel et que ça tombe sur Moutier en cette période délicate ». Se berçant d’illusions « bernolâtres », Mme Käslin évoque les prétendus 270 emplois cantonaux bernois sis à Moutier. Desquels elle n’a pas manifestement encore soustrait les postes supprimés depuis le 18 juin 2017 et notamment ceux de l’ORP. Il est vrai qu’aux yeux bernois, ce service n’était d’aucune utilité puisque le Conseil-exécutif, comme M. Schnegg, n’aime pas les chômeurs. Vivement que les demandeurs d’emploi victimes de la crise économique et sanitaire puissent bénéficier du soutien de l’ORP que le Jura établira bientôt à Moutier.

Pierre Roth, Moutier

A bon entendeur, salut !

Intéressés par le sort de Moutier dans l’hypothèse d’une annexion au canton du Jura ? Dans ce cas, on ne trouvera rien dans la campagne que lancent déjà les séparatistes ! Rien qu’une « bernophobie » obsessionnelle et gratuite rabâchée depuis 70 ans. Pourquoi Moutier déjà « Ville jurassienne » devrait-elle devenir…jurassienne ? Parce que ! Pourquoi devrait-elle « retourner » dans une « maison » qu’elle n’a jamais habitée, comme l’Histoire le prouve, le dit et le confirme ? Parce que, pour les séparatistes, réalité et vérité ont tort. L’idéologie seule peut avoir raison. Avec une bonne dose de cynisme : quand la chancellerie cantonale fait son travail et s’interroge sur l’afflux de nouvelles personnes dépendantes à Moutier, les séparatistes l’accusent de mépris et de volonté d’exclusion, au point que rester dans le canton de Berne deviendrait insupportable ! Qui donc instrumentalise les plus vulnérables ? Et dans quel but ?

Non, pour connaître ce que deviendrait notre ville, c’est dans la campagne pour les élections cantonales jurassiennes qu’on trouvera la réponse. En effet, dans un canton accablé de problèmes économiques et qui s’est lui-même isolé de la Suisse active, quel est l’objectif dominant ? L’annexion de Moutier ! Le gouvernement jurassien envisage officiellement d’en « faciliter l’intégration » (sic). Comment ? En faisant du canton entier (augmenté de Moutier) un cercle électoral unique. L’élection d’éventuels représentants de la ville au Parlement dépendrait ainsi à plus de 90% de votes extérieurs. C’est dire que qui se serait opposé à l’annexion n’aurait à coup sûr ni place ni parole dans ce canton. Tout comme Ederswiler !

L’Hôpital du Jura fait aussi sa part dans ce que serait une Pax Raurica qui, en fait de paix retrouvée, signifierait soumission inconditionnelle aux volontés delémontaines. La position de l’HJU est claire : ni urgences ni soins aigus à Moutier. Trop coûteux ! L’HJU va dans le sens des séparatistes: notre hôpital ne peut plus être un argument de campagne…puisqu’il n’y aura plus d’hôpital à Moutier !  Mais peu importe : tenir à son hôpital ne serait que de l’« esprit de clocher » primaire.

Moutier-Résiste

Merci Pierre Alain Schnegg

Un déluge de courriers des lecteurs hostiles au Président du Conseil-exécutif s’est abattu dans le Journal du Jura le 1er octobre. Les opposants qui font de l’outrance anti-UDC un art de vivre se sont montrés très créatifs pour déformer le message délivré par Pierre Alain Schnegg dans sa lettre ouverte du 24 septembre.

Non, ce message n’était pas grotesque et mensonger, comme l’a écrit M. Oeuvray. Ce qui était grotesque était de voir des manifestants « pacifiques » enfreindre volontairement les règles qui valent sur la Place fédérale depuis plus d’un siècle. C’est cela que Pierre Alain Schnegg a dénoncé et il a mille fois raison. On ne piétine pas le vivre-ensemble ainsi. Le manque de solidarité de ces manifestants est pourtant évident. Outre le fait de s’entasser en ne portant pas toujours des masques, ils ont empêché une bonne partie du marché de se tenir. Ce faisant, ils ont planté un couteau dans le dos de producteurs locaux qui se battent tous les jours pour gagner leur vie avec des produits régionaux en circuit court. Non, les manifestants n’ont pas le monopole de la solidarité !

Le monde politique ne peut pas travailler sous la menace et la contrainte. Si ces manifestants trouvent que les choses ne vont pas assez vite et pas assez loin, ils peuvent lancer une initiative populaire à tout moment. Mais il est vrai que cela demande plus d’efforts que de faire du camping illégal sur la Place fédérale… Prétendre sauver le monde ne donne pas tous les droits, il serait bon de s’en souvenir, et nous pouvons être reconnaissants à Pierre Alain Schnegg de nous rappeler les fondements de l’Etat de droit suisse.

UDC Jura bernois