Sports

Et si Moutier restait sur son nuage?

Edition N°37 - 9 octobre 2019

Décidément, le FC Moutier connaît une période faste. Dimanche dernier, les joueurs d’Alain Villard ont livré une véritable démonstration face au néo-promu Spiez qui s’est retrouvé sous l’avalanche en deuxième période. Score final: 8-1 pour les Prévôtois qui conservent leur place de leader avant la venue de Lerchenfeld au stade de Chalière ce dimanche 13 octobre. 

Les artificiers du FC Moutier ont réalisé un véritable festival dimanche dernier dans un duel qui s’est décanté après la pause. En première période, la différence de niveau entre ces deux équipes ne fut pas si criarde et c’est seulement avec une longueur d’avance que les protégés de l’entraîneur Alain Villard ont rejoint les vestiaires à la mi-temps. Nous ignorons les mots utilisés par l’ancien coach du FC Aurore pour motiver ses troupes, mais son message n’est pas resté sans effet et c’est une équipe prévôtoise plus conquérante que jamais qui s’est envolée vers un succès qui restera dans les annales par son ampleur. On ne se souvient pas d’avoir vu un gardien capitulé à huit reprises au stade de Chalière. Il faut dire que Dragan Stjepanovic et Garry Germann, placés sur la bonne orbite par leurs coéquipiers, avaient mangé du lion, dimanche. En inscrivant chacun trois buts, ils ont régalé leurs supporters, éblouis par ces nombreux coups d’éclats. Les Prévôtois ont compris qu’ils gagneraient en efficacité en utilisant les ailes au maximum pour tenter de mettre la défense oberlandaise dans le vent. Cette option s’est avérée payante et le score a logiquement pris des allures de correction. 

Humilité et discipline

Parmi les nombreuses qualités qui caractérisent le FCM cette saison, celle qui fait le plus plaisir est l’humilité. Alors que les Prévôtois pourraient rouler les mécaniques en regard de leurs performances, ils restent modestes en toute circonstance, parfaitement conscients que les vérités d’un jour ne sont pas forcément celles du lendemain. La discipline que l’entraîneur Alain Villard a su instaurer au sein du groupe est également un élément qui pèse lourd dans la balance. L’époque où les joueurs du FC Moutier perdaient le fil du match en s’autorisant des dérapages incontrôlés liés aux décisions arbitrales est révolue. Moutier fait son job avec un grand cœur, sans jamais rechigner au labeur. C’est grâce à cet état d’esprit exemplaire que les Prévôtois balaient tout sur leur passage. Quel spectacle, mes amis! 

Olivier Odiet 

 

Stade de Chalière, dimanche 13 octobre à 15h30
FC Moutier – FC Lerchenfeld