Sports

Flopée de médailles à Balsthal

Edition N°44 - 27 novembre 2019

En enduro, Jonathan Rossé champion de Suisse Inter open, a été vivement acclamé à Balsthal. (photos Roland J. Keller)

En présence de Thomas Lüthi et Randy Krummenacher, le Moto-Club Passwang a organisé samedi dernier la traditionnelle Fête des champions de la Fédération motocycliste suisse (FMS). Avec beaucoup de monde, une flopée de médailles et un bon contingent du Jura bernois.

Des podiums ? En veux-tu, en voilà ! Quelque 550 convives ont participé le 23 novembre au Centre du tennis de Balsthal, à la fête annuelle des champions FMS où 160 breloques ont été distribuées dans pas moins de 50 disciplines. Rien que ça ! Double vice-champion Moto2 (2017–2018) – dont 45 podiums et 11 victoires en huit ans – le Bernois Thomas Lüthi a été acclamé sur scène en début de soirée tout comme son pote de course, le Zurichois Randy Krummenacher, nouveau champion du monde Supersport.

Noé Pretalli en vacances

Manquait à l’appel Noé Pretalli de Vicques, champion de Suisse de trial Elite (en vacances), mais Pascal Geiser était bien au rendez-vous. Avec Noé Pretalli et Steve Erzer, le Tramelot a pu s’entourer de Lana Voillat et Maude Minder au Trial des nations (Ibiza). Mais les deux Suissesses n’ont hélas(!) guère fait mieux que 9es en queue de classement derrière les Espagnoles. «Les zones étaient nettement au-dessus de notre niveau, tellement haut qu’on n’a vraiment rien pu faire», confie la jeune trialiste (17 ans) d’Eschert. Les Helvètes hommes terminent 8es (sur 13 équipes) derrière les Allemands. 

Jonathan Rossé titré en enduro

En enduro, Jonathan Rossé (Inter Open) a réalisé une excellente saison helvétique, mais pas mondiale, des suites d’une blessure en Tchéquie. «C’est vrai, j’ai plutôt misé sur le Championnat de Suisse tout en me testant pour mes trois premières manches mondiales», reconnaît le Courtisan. Beaucoup de sacrifices et d’investissement personnel donc pour le mécanicien moto de Moutier qui arrive à un moment charnière de sa carrière sportive, à la recherche de soutiens pour gravir l’échelon mondial.

Manfred Bühler à la tête de la commission cross

Epreuve reine, le motocross est représenté à la FMS depuis quatre ans par Manfred Bühler, féru de politique et de deux roues moteur. Membre du Motocross-Club de Corgémont (MCC), il s’y est d’ailleurs mis pour le plaisir à l’âge de 32 ans en concourant au championnat fribourgeois (2013) et à Bure cette année. Après les votations (il a siégé cette dernière législature comme conseiller national), davantage de temps pour la moto ? «Ben, on verra!», s’exclame avec philosophie le maire de Cortébert.

Stive Tschirren, argenté en snowcross

Chez les élites du snowcross, Stive Tschirren n’a pas réussi à déloger ce sacré Fribourgeois Rudy Liaudat qui rempile son 9e titre national. «C’est un fait : je dois davantage m’entraîner. Mais je ne sais pas s’il faut le faire par rapport à lui… ou attendre qu’il baisse de régime pour le battre», analyse, circonspect, le jeune homme de la Binz.

A Delémont en 2020

Prochaine grande Fête des champions FMS : le 21 novembre 2020 au centre sportif La Blancherie à Delémont, comme en 2015. A vos agendas !

Roland J. Keller

Autres podiums régionaux

Les autres podiums helvétiques du Jura bernois: Nicolas Schnegg (Court), 3e en cross Yamaha Cup. Sébastien Horisberger (Pontenet), 3e en enduro National Open. Loïc Affolter (Crémines), 2e en Junior. Jacques Aebi (Réclère), 1er et Olivier Liechti (Roches), 2e en trial Open. Jimmy Tissot (Pontenet), 3e  en snowcross Elite. Jean-David Grosjean (Court), 2e en snowcross Amateur Open. Shona Allemann (Crémines), 2e en snowcross Dames. Marc Frei (Court), 1er et Jean-Daniel Rossé (Moutier), 3e en snowcross Senior.

(rke)

En enduro, Jonathan Rossé champion de Suisse Inter open, a été vivement acclamé à Balsthal. (photos Roland J. Keller)