Sports

Jérémy et Morgane, qui d’autre?

Edition N°36 - 2 octobre 2019

Aucun adversaire n’a été en mesure de remettre en cause la suprématie de Jérémy Hunt et Morgane Crausaz. (photos jc)

Nouveau record de participation au Trophée de la Tour de Moron qui s’est déroulé le dimanche 29 septembre. Partis avec les faveurs de la cote de cette 7e édition, Jérémy Hunt et Morgane Crausaz ont honoré leur statut de favoris avec panache.    

La rosée du matin scintille sous les premiers rayons du soleil qui ont déjà dissipé les légers bancs de brumes accrochés au flanc de la montagne, le Moron. Ce dimanche matin, un bon nombre de sportifs confirmés et amateurs n’ont pas choisi l’option grasse matinée, mais plutôt l’effort en plein air. Le départ est donné depuis la place du village de Malleray, à 8h45 pour les 55 participants à l’épreuve de Nordic Walking et 9h30 pour les 371 coureurs du Trophée de la Tour. Ces derniers mettront moins d’une heure pour arriver au pied de la tour, avec 11.8 kilomètres dans les jambes.

5e victoire en 7 éditions

Une dizaine de marcheurs ont passé la ligne et voilà qu’arrive déjà le vainqueur attendu du Trophée, Jérémy Hunt. Il ne battra pas son record de 2017 en 50’31’’ mais il signe également un excellent temps de 51’41’’ pour une 5e victoire ! Son aisance en course étonne, il n’a pas l’air essoufflé en produisant ses dernières foulées. Il s’est présenté sur la ligne de départ pour apprécier ce splendide parcours entre forêts et pâturages, mais surtout pour se mettre en jambes une semaine avant la grande épreuve de Morat-Fribourg. Il vient aussi évidemment pour se faire plaisir, car il confie aimer particulièrement ce tracé, ainsi que son ambiance et organisation. Il avait de grandes chances de terminer sur la plus haute marche du podium, mais lorsqu’on lui demande s’il pensait gagner le Trophée cette année encore, il répond modestement qu’il est conscient de son potentiel mais qu’il est venu sans prétention, «pour faire monter le cardio et se faire un peu mal dans les secteurs les plus raides».

Une gagnante gracile et aérienne

Morgane Crausaz remporte la coupe pour la deuxième fois et s’en étonne! On comprend sa surprise lorsqu’elle nous dit qu’elle s’est remise à la course il y a une semaine seulement, suite à une blessure au pied droit. Elle fournit un dernier effort tout en légèreté, paraissant flotter, poussée par le vent qui souffle sérieusement dans l’air d’arrivée. Elle avoue être venue sans objectif, plus pour les sensations que pour le classement, «juste pour courir, sans se faire mal». Elle signe un super chrono en 1h07’12’’, moins d’une minute de plus que lors de sa victoire en 2017.

Le charme opère toujours

Décidément, l’astre solaire est du côté du groupe sportif de Malleray-Bévilard, sept éditions et pas une goutte. Manuel Hennet, vice-président du TTM, est au micro. Il annonce et félicite les concurrents qui franchissent la ligne tout en tapotant sur son écran de contrôle. Cette année, le record est celui du nombre de participants. Il met l’accent sur plusieurs points qui contribuent à gonfler les rangs au fil des ans, notamment le fait que le TTM est l’unique course romande et dernière étape du Jura Top Tour. Et la liste de départ promet de s’allonger davantage dès 2020 car la course phare du GSMB rejoindra le Championnat suisse de course de montagne. M. Hennet s’enthousiasme de l’engouement de la population pour cette épreuve: «le charme de la tour opère toujours». En effet, habitants et commerçants du village soutiennent activement l’événement. Un très bon fonctionnement sans pépins qui donne envie d’en faire encore plus. Mais une telle machine demande beaucoup de bénévoles et c’est parfois ce qu’il manque dans les sociétés sportives.

Le tour des enfants

L’incontournable Corrida des écoliers a pris le relais dès 14h30 aux abords de la halle de gymnastique de Champ-Martin à Malleray. Assurément le rendez-vous des familles, qui ont pu profiter de se retrouver pour de belles émotions autour d’une boucle allant de 360 à 1560 mètres, selon les catégories. L’occasion d’apprécier l’innocence et le sourire des plus petits, qui donnent souvent plus d’importance à la présence de leurs proches qui les encouragent qu’à leur place sur la ligne d’arrivée.

Jessie Cognis 

Top 3 Hommes

1. Jérémy Hunt (51’41’’) 

2. Bastien Quinodoz (55’27’’)

3. Beat Ritter (55’36’’)

Top 3 Dames  

1. Morgane Crausaz (1h07’12’’) 

2. Yvonne Holderegger-Haefeli (1h08’08’’) 

3. Simone Hertenstein (1h08’29’’)

Top 3 Nordic Walking

1. Adrian Wüthrich (1h20’26’’)

2. Heinz Köhli (1h28’49’’)

3. Marc-Olivier Jufer (1h28’53’’)

Découvrez tous les résultats sur le site www.gsmb.ch

Aucun adversaire n’a été en mesure de remettre en cause la suprématie de Jérémy Hunt et Morgane Crausaz. (photos jc)