Sports

L’année 2018 couronnée de succès

Edition N°1 - 9 janvier 2019

Véritables locomotives du Club de lutte de la Vallée de Tavannes et environs, Maël Staub (à gauche) et Lukas Renfer n’éprouvent aucune peine à gérer la pression. (photo oo-a)

En décembre dernier, le Club de lutte de la Vallée de Tavannes et environs a tenu son assemblée générale à la salle communale de la cité des Coqs. L’occasion pour les lutteurs et leur président Jérôme Rebsamen de revenir sur une année 2018 exceptionnelle. 

Fondé le 31 octobre 1968, le club de lutte a fêté son 50e anniversaire l’année dernière. L’exercice a débuté par les honneurs cantonaux. Jérémy Tschanz a en effet été désigné meilleur jeune lutteur bernois de l’année 2017 lors de l’assemblée cantonale des délégués à Oberthal au mois de janvier. Un autre temps fort fut la participation de Lukas Renfer à la passe finale de la Fête de lutte du Jura bernois le 3 juin à Orvin. C’est la première fois depuis 53 ans qu’un lutteur du Jura bernois disputait la dernière passe d’une fête de lutte à couronnes. Le lutteur de 22 ans confirmera quelques semaines plus tard en remportant sa première couronne alpestre au Lac Noir et sa première couronne cantonale à Utzenstorf. 

Chez les plus jeunes, Lukas Franchi a participé en août à la Fête fédérale des jeunes lutteurs à Landquart où il a malheureusement manqué d’un rien la palme distinctive. A noter aussi l’engagement chez les filles de Patricia et Sabrina Burger qui ont disputé des fêtes de lutte un peu partout en Suisse. Au final, l’année 2018 se termine avec 8 couronnes obtenues par Lukas Renfer et Maël Staub chez les actifs ainsi que 42 palmes dont 2 victoires chez les jeunes lutteurs. Le chef technique et entraîneur des jeunes lutteurs du club Jean-Philippe Kläy a relevé que le nombre de jeunes lutteurs ne cessait de croître.

Fête fédérale de lutte féminine à la Bergerie de Court

Le président Jérôme Rebsamen est revenu sur la participation de la société à la Fête des Saisons les 17, 18 et 19 août derniers. La situation centrale de la tonnelle au milieu de la fête semble constituer un avantage certain puisque le bénéfice a doublé par rapport à l’édition précédente. Le club remettra le couvert en 2019 avec un char et la fameuse tonnelle. Le comité a également tiré un bilan très positif de la fête organisée les 8 et 9 septembre à la Bergerie de Court avec la Fête fédérale de lutte féminine le samedi et la Fête du club le dimanche. La venue des médias de toute la Suisse a posé des problèmes logistiques, notamment au niveau de la connexion internet. 

La météo radieuse et le très bon déroulement de la manifestation ont récompensé les nombreux bénévoles. Seule ombre au tableau, les défections de dernière minute de certains lutteurs actifs. Le comité tient à remercier tous les membres et les bénévoles sans lesquels la fête n’aurait pas pu avoir lieu.

Comptes dans les chiffres noirs

Le caissier Cédric Schneider a présenté des comptes 2018 très positifs, notamment grâce à la participation du club à la Fête des Saisons et à l’organisation de la Fête fédérale de lutte féminine à Montoz. Au niveau du comité, Léanne Ruch succède à Sandrine Gerber au poste de secrétaire et Johann Henggi fait son entrée. 

Fête cantonale bernoise à Tramelan en 2021 

Le président de l’Association des Lutteurs du Jura bernois Reinhard Jossen a donné des informations sur la Fête cantonale bernoise de lutte 2021 qui aura lieu à Tramelan. Hervé Gullotti et lui-même seront les co-présidents de la manifestation. Le budget sera supérieur à 500’000 francs. Près de 6000 spectateurs sont attendus. Les jeunes lutteront le samedi alors que les actifs s’affronteront le dimanche. Reinhard Jossen a également rendu les lutteurs attentifs aux prescriptions en matière de sponsoring sur les vêtements ainsi qu’aux contrôles antidopage dès l’âge de 14 ans qui deviennent de plus en plus sévères. 

Fête fédérale en ligne de mire

L’année 2019 sera notamment marquée par la Fête de lutte du Jura bernois les 18 et 19 mai à Péry, la participation du club à la Fête cantonale neuchâteloise les 15 et 16 juin à la Vue des Alpes et bien évidemment la Fête fédérale les 24 et 25 août à Zoug. Les entraînements se dérouleront comme toujours les jeudis soir. Après l’assemblée, les membres présents ont partagé le verre de l’amitié et un repas en compagnie des différents bénévoles qui ont œuvré au succès du club en 2018.

(cp-oo) 

Véritables locomotives du Club de lutte de la Vallée de Tavannes et environs, Maël Staub (à gauche) et Lukas Renfer n’éprouvent aucune peine à gérer la pression. (photo oo-a)