Sports

Lukas Renfer: le héros malheureux

Edition N°20 - 22 mai 2019

Lukas Renfer (à droite) était en passe de devenir la vedette du jour, mais une vilaine blessure a ruiné toutes ses espérances. (Photos © Barbara Loosli)

Le sport est parfois cruel. Ce constat s’est encore vérifié dimanche dernier à Péry lors de la 92e Fête de lutte du Jura bernois où le lutteur de Corgémont Lukas Renfer se livrait à une véritable démonstration de force avant d’être stoppé brutalement dans son élan lors de la 5e passe qui l’opposait à Thomas Sempach. Verdict: une méchante blessure qui s’est traduite par une sortie prématurée à Péry et qui l’empêchera peut-être de revenir à la compétition cette saison. Sachant que l’athlète avait tout misé sur la Fête fédérale de Zoug en août prochain, on devine aisément dans quel désarroi il est plongé depuis son regrettable coup d’arrêt. Bonjour tristesse…

C’était probablement trop beau pour être vrai. Tel un ouragan, Lukas Renfer balayait tout sur son passage, y compris le couronné fédéral Niklaus Zenger qui a mordu la poussière sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait. Admiratifs, les observateurs avertis n’avaient jamais vu ça. L’athlète de Corgémont vivait un rêve éveillé. Et soudain, Renfer passa du bonheur à l’enfer en se blessant vilainement lors de la 5e passe qui le mettait aux prises à Thomas Sempach, une référence de la lutte qui aurait assurément souhaité tous les scénarios sauf celui-là. Mais voilà. Quand la santé est touchée, les rêves les plus fous peuvent se briser. La sortie prématurée de Lukas Renfer est venue ternir une fête qui lui laissera un goût d’inachevé. Le même que le public massé aux abords de l’arène a ressenti. Avec ses exploits répétés, Lukas méritait amplement de devenir la vedette du jour, mais le sort en a décidé autrement. Selon les premières indications, ce sont les ligaments de l’épaule qui ont été touchés. Dans le camp Renfer, on ne pouvait masquer une profonde tristesse puisque ce coup de théâtre pourrait bien anéantir tout le travail du lutteur, mais également celui des bénévoles qui s’impliquent à fond depuis plusieurs mois pour lui offrir un encadrement idéal en vue de la Fête fédérale de Zoug qui se déroulera en août prochain. 

Une couronne honorifique

En guise de consolation, Lukas Renfer a reçu une couronne honorifique, dimanche à Péry. Une juste récompense si l’on se réfère à sa vaillante performance du jour. Fort heureusement, la Fête de lutte du Jura bernois a aussi réservé son lot de bonnes nouvelles, dimanche dernier. On pense notamment au brillant résultat obtenu par Maël Staub. Le lutteur de Sonceboz a glané sa première couronne de la saison, la 24e de sa magnifique carrière. Excepté un revers face Thomas Sempach et un nul contre Adrian Schenk qu’il connaît trop bien pour pouvoir le surprendre, et vice-versa, Maël a parfaitement su gérer son affaire: «La route qui mène à Zoug est encore longue, mais j’ai déjà fait un pas dans la bonne direction», confie-t-il. «A Péry, je n’étais pas en pleine possession de mes moyens en raison d’un genou un peu bancal. Je vais soigner ça rapidement de manière à pouvoir aborder les prochaines compétitions sereinement.» Malgré ses trois victoires, le tramelot Alex Schär n’a pas été récompensé de ses efforts. Il a manqué la couronne pour un quart de point. «J’ai eu trop de respect dans ma 4e passe. Je n’ai pas assez osé», a-t-il confié à notre estimé confrère du QJ. Pas de panique, ce n’est que partie remise… 

A l’heure du bilan, le président du comité d’organisation Manuel Evalet était aux anges: «Près de 4500 personnes ont déambulé dans les travées de notre fête durant tout le week-end, ce qui dépasse toutes nos espérances», explique-t-il. «Cet événement marquait également le 1135e anniversaire de Péry et le fait d’associer la fête de lutte à la fête du village a visiblement dopé notre manifestation. Je suis un président fatigué mais heureux.» Aucun couac n’est venu ternir les festivités. Les écoles, les douze sociétés locales et les formations musicales – folkloriques ou autres – ainsi que les nombreux bénévoles ont pleinement contribué au succès de ce week-end exceptionnel. Samedi soir, la surprise musicale du président, soit le duo Willy Tell, laissera un souvenir lumineux à l’assistance plongée dans une ambiance torride. Péry-La Heutte a donc fait un véritable carton. Félicitations à toutes les actrices et acteurs de cette réussite.

Olivier Odiet

 

Tous les résultats sur le site: esv.ch.

Lukas Renfer (à droite) était en passe de devenir la vedette du jour, mais une vilaine blessure a ruiné toutes ses espérances. (Photos © Barbara Loosli)