Sports

Moutier: le scénario se répète

Edition N°21 - 29 mai 2019

A Liestal, les joueurs du FC Moutier (en jaune) avaient largement les moyens de passer l’épaule. (photo ldd)

Les matches se suivent et se ressemblent pour le FC Moutier qui a signé son 4e match nul consécutif dimanche dernier à Liestal (1-1). L’équipe d’Alain Villard n’arrivera plus à rejoindre le leader Muttenz. Son objectif? Ravir la 2e place à son prochain adversaire: Allschwil.

Le FC Moutier ne sait plus gagner. Et pourtant, les Prévôtois avaient largement les moyens de rafler la totalité de la mise, à Liestal. «C’est un résultat frustrant», explique le défenseur Bruno Rais. «L’équipe s’est ménagée plusieurs occasions pour prendre le large et c’est finalement Liestal qui a égalisé contre le cours du jeu. En plus, ce but était tout à fait évitable.» Si le FCM a définitivement enterré tout espoir de rejoindre Muttenz en tête du classement, il ne disputera surtout pas ces trois derniers matches en roue libre: «L’équipe reste très motivée», signale Bruno Rais. «Nous visons désormais la 2e place occupée par Allschwil, notre prochain adversaire.» En fait, Moutier avait déjà égaré quelques points stupidement bien avant cette série de matches nuls. «Je pense qu’au premier tour, nous n’avons pas véritablement pris conscience de notre véritable valeur», poursuit notre interlocuteur. L’absence du buteur Garry Germann a également pesé lourd lors des deux dernières rencontres disputées par l’équipe prévôtoise. Il est toujours au bon endroit pour expédier le ballon au fond des filets. C’est un véritable poison pour les défenses.

Ascension fulgurante

La saison dernière, Bruno Rais évoluait encore en 3e ligue avec le FC Courrendlin. Pouvait évoluer aussi bien au poste de latéral droit que de latéral gauche, il a rapidement gagné la confiance de l’entraîneur Alain Villard au FC Moutier. «Cette saison me laisse une très bonne impression. J’essaie d’être concentré au maximum à chaque match et j’éprouve énormément de plaisir sur le terrain.» Bruno Rais n’est pas avare en éloges vis-à-vis d’Alain Villard: «C’est un entraîneur exigeant qui a réussi à souder le groupe. Tout le monde tire à la même corde en privilégiant le jeu collectif.»

Villard: l’homme de la situation

L’arrivée de l’ancien entraîneur du FC Aurore a surtout métamorphosé l’équipe au niveau de la discipline. Les joueurs ne perdent plus de l’énergie inutilement pour contester des décisions arbitrales comme ce fut le cas par le passé. Aujourd’hui, il y a un pilote dans l’avion. Au début de saison, il a débarqué dans l’inconnu et sa facilité de s’adapter à son nouveau contexte a séduit les dirigeants. Ils ont vite compris que c’était l’homme de la situation. Moutier peut donc désormais préparer la saison prochaine sur des bases solides avec une équipe dirigeante qui fait elle aussi souffler un vent de dynamisme, appréciable et appréciée, sur Chalière. Avec tous ces paramètres, le FCM semble très bien armé pour jouer les premiers rôles la saison prochaine en 2e ligue inter. Les dirigeants sont toutefois conscients que l’effectif est trop limité quantitativement et tenteront de dénicher des renforts de manière à pouvoir faire jouer une certaine concurrence. Affaire à suivre, donc…

Olivier Odiet

 

Stade de Chalière, dimanche 2 juin à 15 h 30
FC Moutier – FC Allschwil

 

A Liestal, les joueurs du FC Moutier (en jaune) avaient largement les moyens de passer l’épaule. (photo ldd)