Actualités

Parc éolien des Quatre Bornes coulé !

Edition N° 7 – 21 février 2024

Avec 286 « non » contre 281 « oui », la population de Sonvilier a rejeté le parc éolien des Quatre Bornes. La fédération Paysage Libre BEJUNE et l’Association Sauvez l’Echelette se réjouissent de la sagesse avec laquelle Sonvilier a voté. Après l’échec du projet de Montoz-Pré Richard à Court, le verdict de Sonvilier exprime le refus populaire de tout nouveau parc éolien dans le Jura bernois. C’est un jour historique pour toute la région.

Au terme d’une campagne intense, la population de Sonvilier a montré qu’elle ne comptait pas succomber aux arguments émotionnels des défenseurs du projet, qui leur promettaient pas moins que l’autonomie énergétique, le sauvetage du climat, l’amélioration du paysage et de la biodiversité, etc.

Espoirs douchés

La population a bien compris que ce projet éolien découlait d’une conception de l’énergie qui appartient au passé et qu’il n’apporterait rien à la région. En plus d’enterrer le projet des Quatre Bornes, le verdict de Sonvilier douche les espoirs des promoteurs éoliens dans tout le Jura bernois.

Paysage Libre BEJUNE et l’Association Sauvez l’Echelette demandent ainsi à BKW SA de renoncer aux projets de Tramelan et de Jeanbrenin, qui n’ont plus lieu d’être dans le contexte actuel de rejet de l’énergie éolienne.

«On ne détruit pas la nature sous prétexte de la protéger»

Plus que jamais, les deux associations s’engagent pour une transition énergétique respectueuse des riverains, de l’environnement et des finances publiques. «On ne détruit pas la nature sous prétexte de la protéger», estime Michel Fior, président de Paysage Libre BEJUNE. Quant à Claude Schönenberg, président de l’Association Sauvez l’Echelette, il souligne que «le moment est venu de donner la priorité aux énergies propres et durables, comme l’hydraulique, le photovoltaïque et la biomasse».

Paysage Libre BEJUNE et l’Association Sauvez l’Echelette lancent un appel à la population : engageons nous de manière soudée pour cette transition énergétique durable et profitable à la région. Pensons à notre patrimoine touristique, à nos sources d’énergie propre et à nos PME. Le potentiel du photovoltaïque est énorme, et beaucoup d’énergie peut encore être économisée. Ensemble, nous montrerons que le Jura bernois a de la suite dans les idées.

(cp)