Actualités

Patience et sens du contact !

Edition N°39 - 21 octobre 2020

Enseigner la conduite routière est une mission passionnante qui exige de grandes aptitudes pédagogiques, mais aussi une bonne résistance physique et nerveuse, le sens du contact et une patience à toute épreuve.

La mission d’un moniteur d’auto-école est d’apprendre la conduite et le respect du code de la route à toute personne qui passe son permis. Pour atteindre cet objectif, il a en charge l’enseignement pratique de la conduite sous forme de leçons particulières. Le moniteur doit adapter celles-ci à chaque élève et organise, par ailleurs, la progression des cours et de l’enseignement théorique du code de la route dans le cadre de leçons collectives en salle (à l’aide de diapositives, séances de projection de films). Au volant de la voiture, l’enseignant de la conduite routière dispose de doubles pédales.

Les réflexes sont essentiels. Il suit chaque élève en particulier, note son niveau de connaissance, doit être capable d’évaluer sa progression pour lui donner un maximum de chances à l’examen.

Mettre les élèves en confiance

Au milieu de la circulation, les conditions d’exercice du métier sont parfois difficiles : bouchons, automobilistes peu compréhensifs… Dans ce cadre parfois stressant, le moniteur garde son calme et fait prendre conscience à son élève des dangers de la route. Il lui apprend les bons réflexes, la maîtrise de soi et la maîtrise du véhicule. Ce pédagogue est capable de s’adapter au caractère de chacun de ses élèves. Certains d’entre eux peuvent être de nature angoissée. Il revient au moniteur de les mettre en confiance. Les horaires sont lourds et irréguliers. Le plus souvent, le moniteur d’auto-école se plie aux emplois du temps de ses élèves. Il commence sa journée tôt et finit tard. N’hésitez pas à faire confiance aux monitrices et moniteurs d’auto-école de notre région qui exercent leur métier avec compétence et professionnalisme.

(cop)