Sports

Quand la relève prend du grade

Edition N°1 - 8 janvier 2020

La concentration était de mise et la tension palpable.

La fin d’année 2019 a été l’occasion pour le club prévôtois de sports de combats, le karaté, de procéder au passage de grades et de ceintures, sous la houlette de leur entraîneur, Roberto Forsinetti, ceinture noire 2e dan.

C’est à la halle de gymnastique de Chantemerle, où s’entraînent les jeunes adeptes de karaté, qu’a eu lieu le passage des ceintures, en présence de nombreux parents, et sous l’œil de l’expert Claude Capelli, ceinture noire 5e dan, de Montbéliard. C’est à lui que revenait le rôle d’attribuer les précieux sésames. Pédagogue et passionné, il a donné moult explications aux candidats quant à la couleur de ceinture supérieure, les gestes justes à exécuter, corrigeant les divers mouvements du corps et enchaînements ou interrompant les jeunes adeptes dans leurs simulations de combats. Il complétait ainsi l’enseignement que leur entraîneur leur dispense à longueur d’année. S’il y avait eu encore une mouche dans la salle, on l’aurait entendu voler, tant la concentration était de mise et la tension palpable. 

Ont obtenus le passage au grade supérieur:

Ceinture noire 1er dan: Beysa Goekdemir, Jean-Norbert Konaté.

Ceinture brune: Tess Zampedri, Kim Gebert-Sorawit, Eva Strehler, Yannick Charpié, Flavio Migliore, Bilal Bertolini, Joye Luwawa, Jarod Luwawa.

Ceinture verte: Antonio Bulgheroni, Maya Hayay. 

Ceinture bleue: Isabella Ibisevic. 

Ceinture verte-bleue: Gradzia De Pascalis.

Ceinture orange: Fady Hayay, Anna Canosa, Maélis Studer.

Ceinture orange-jaune: Angelo Ibisevic.

Ceinture jaune: Beatriz Ribiero, Andreas Geusa, Israël Aimba. 

Texte et photo: Claude Gigandet 

La concentration était de mise et la tension palpable.