Sports

«Tous dans le même bateau!»

Edition N°12 - 25 mars 2020

Daniel Villard: «Le HC Bienne sera dans le rouge pour la première fois depuis longtemps, c’est certain.» (photo ldd)

Directeur général du HC Bienne, Daniel Villard s’est aimablement prêté au jeu de l’interview sur les nombreux préjudices causés par le coronavirus sur la vie du club. De nombreuses interrogations subsistent sur le plan économique, mais il ne peint pas le diable sur la glace au niveau sportif sachant que tous les clubs sont dans le même bateau. 

Daniel Villard, d’un point de vue strictement sportif, quel regard portez-vous sur l’annulation des playoffs?

Il est extrêmement dommage que nous n’ayons pas pu jouer les play-offs. Notre équipe était presque complète pour la première fois cette saison, la courbe de forme pointait vers le haut et nous étions confiants de pouvoir jouer de très bons playoffs.

– Quelles sont les mesures concrètes que le HC Bienne a dû prendre lors de sa mise en quarantaine? 

L’équipe s’est vue imposer une auto quarantaine, car notre entraîneur en chef Antti Törmänen a été testé positif. Indépendamment de cela, nous avons fermé le bureau momentanément. Depuis le vendredi 16 mars, la direction communique régulièrement par vidéoconférence.

– Est-il déjà possible de mesurer avec précision les conséquences financières du coronavirus pour le HC Bienne?

Nous ne pouvons raisonnablement estimer la perte financière pour la saison en cours. Le HC Bienne sera dans le rouge pour la première fois depuis longtemps, c’est certain. Ce qui nous préoccupe beaucoup plus, c’est la saison à venir. Il est presque impossible d’estimer l’impact de la crise de corona sur notre situation financière.

– Allez-vous bénéficier d’une aide financière de la Confédération ou d’une autre instance? 

Comme beaucoup de PME, nous avons demandé, lundi 16 mars, le chômage partiel dans tous les domaines. C’est certainement ce qui nous soulagerait le plus, car les salaires sont de loin le plus gros poste de dépenses de notre organisation. J’ajouterai encore qu’il est important que les directives du Conseil fédéral pour la protection de nos employés puissent être mises en œuvre de manière cohérente. Certains continueront donc certainement à exploiter des bureaux à domicile le temps qu’il faudra. 

– A quel stade en êtes-vous actuellement au niveau de la reconduction des contrats pour la saison 2020-2021? 

L’équipe est déjà pratiquement complète. Nous avons actuellement encore des postes ouverts avec les étrangers. Nous ne les remplirons certainement pas tous avant de voir comment l’économie se développe. L’avantage de la situation est que toutes les équipes sont dans le même bateau et que personne n’a d’avantage.

– Quelles répercussions le coronavirus a-t-il sur…
…La vente des abonnements?

Cela dépendra certainement de la durée de la crise. Nous espérons que nous ne connaîtrons pas une baisse importante du nombre d’abonnés.

– … les partenaires commerciaux

Ce point est difficile à répondre et c’est certainement celui qui nous préoccupe le plus. Bien que nous ayons reçu des signes clairs de la part de certains grands sponsors pour que les choses continuent ainsi, nous savons également que d’autres petites et moyennes entreprises ne placent pas actuellement le HC Bienne au centre de leurs préoccupations, ce que je comprends aisément. 

– … la restauration 

La crise est actuellement à son comble pour notre division restauration. Non seulement parce qu’il n’y a plus de matches de hockey, mais aussi parce que tous les autres événements de la Tissot Arena ont été annulés. Notre restaurant Il Capitano est également fermé depuis le mardi 17 mars.

– Suite au coronavirus, le HC Bienne va-t-il revoir ses ambitions sportives à la baisse pour la saison prochaine?

Je ne pense pas que nous devions revoir nos ambitions à la baisse en matière de sport puisque le coronavirus touche toutes les équipes de la même manière. Mais il reste bien sûr de nombreuses inconnues, notamment la durée de la crise et ses conséquences économiques.

– Est-ce que le coronavirus vous empêche de dormir?

Je suis évidemment inquiet pour l’avenir, en général et pour le HC Bienne en particulier, mais heureusement, je peux encore bien dormir pour le moment…

Propos recueillis par Olivier Odiet

Daniel Villard: «Le HC Bienne sera dans le rouge pour la première fois depuis longtemps, c’est certain.» (photo ldd)