Sports

Tous les voyants sont au vert!

Edition N°23 - 13 juin 2019

Le millésime 2019 de la Jura’ltitude XC se présente sous les meilleurs auspices. (photo ldd)

Ils seront finalement 18 pilotes à prendre le départ de la 5e édition de la Jura’ltitude XC, du jeudi 21 au dimanche 23 juin au départ de Moutier. Rappelons que la JAXC est une épreuve sportive alliant parapente et marche sur les crêtes de l’Arc jurassien. 

Même si la participation est quelque peu à la baisse par rapport à l’édition record de 2018 (21 participants), le millésime 2019 s’annonce sous les meilleurs auspices avec la présence des vainqueurs de l’année passée, comme l’a relevé le président du comité d’organisation Vincent Aubry lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le mercredi 5 juin. Certes, le nombre de participants est quelque peu inférieur par rapport à 2018, mais un autre constat s’impose aux yeux des organisateurs: il y aura la qualité au départ de cette 5e édition de la JAXC. Suite au succès de l’année passée avec comme centre névralgique déplacé à Moutier (après trois expériences du côté de Saint-Ursanne), le comité a décidé de maintenir cette formule: «Nous sommes convaincus que c’est le bon choix puisque Moutier, de par la proximité de plusieurs sites de vol d’importance, offre de belles opportunités stratégiques», explique Vincent Aubry.

A la force du mollet 

C’est bien connu, on ne change pas une équipe qui gagne. Cette maxime s’applique également à la formule des deux parcours: Adventure et Access. Le premier, qui réunira 6 pilotes, est en quelque sorte une course d’orientation. Dans un triangle compris entre Boécourt (JU), la Schwengimatt (SO) et Tête-de-Ran (NE), les pilotes devront atteindre une vingtaine de balises, soit en volant, soit à la seule force du mollet: «Une telle course ne s’improvise pas. Cela demande énormément de préparation physique», résume en quelques mots Raphaël Seuret, qui a déjà inscrit deux fois son nom au palmarès de la JAXC (2017 et 2018). Invité lui aussi par le comité d’organisation à donner son point de vue, Olivier Moser (qui a franchi la ligne d’arrivée en première position en 2018 avec son ami Raphaël Seuret) a relevé que la stratégie sur une course de quatre jours était primordiale: «Quand on marche parfois pendant des heures, on analyse sans cesse les conditions météo et on étudie les sentiers pour ne pas multiplier les détours afin de se rendre à la prochaine balise.» 

Nouveau duel captivant?

Pour les moins costauds (et encore…), le parcours dit «Access» s’annonce très intéressant. Il s’agit d’un tracé obligatoire avec plusieurs balises à atteindre au départ de Moutier (Weissenstein, Raimeux, Loge de Soulce, Montoz et retour à Moutier). Ils seront 12 à s’élancer samedi 22 juin avec arrivée le lendemain à 16 h. A noter que les deux premiers de l’édition 2018 sur le parcours Access seront présents, à savoir les régionaux Jean-Luc Simmen et Morane Montavon, inscrits de dernière minute. L’année passée, le duel entre ces deux pilotes prévôtois avait été captivant et la décision, en faveur du premier nommé, s’était faite en toute fin de course.

(cp)

Le millésime 2019 de la Jura’ltitude XC se présente sous les meilleurs auspices. (photo ldd)