Sports

Venir à bout d’une boucle plaisante

Edition N°22 - 5 juin 2019

Même après l’effort, Marianne Froidevaux reste fraîche comme une rose. (photo ps-archives)

En organisant la Valbirsienne, le Groupe Sportif Malleray-Bévilard (GSMB) rend la course à pied accessible à toutes les dames tout en animant le village de Valbirse. Cette course se disputera le mercredi 12 juin (19 h) sur une distance de 6,5 km. Près de 200 concurrentes sont attendues.

Populariser la course à pied en la rendant accessible à tous les niveaux: tel est le but de La Valbirsienne qui vivra déjà sa 4e édition ce mercredi 12 juin. Selon le président du GSMB, Yann Minder, cette épreuve 100% féminine se déroule dans un esprit amical. Un comité d’organisation spécifique uniquement composé de dames et présidé par Murielle Chevrolet-Kiener met tout en œuvre pour que les participantes partagent leur passion dans une ambiance conviviale. Comme les trois premières éditions, cette cuvée 2019 se tiendra sur une distance de 6,5 km. 

Une rose comme prix souvenir

Les participantes partiront de Malleray au Pré-Rond (entreprise Aellig Paysages) direction Bévilard, puis remonteront derrière Malleray via Pontenet – Loveresse avant de retrouver Malleray. Le premier kilomètre d’échauffement est placé sous conduite puis le chronomètre est enclenché. Un seul classement scratch sera établi. La finance d’inscription s’élève à 5 francs et chaque concurrente recevra une rose comme prix souvenir. Un dossard sera réservé aux cinq premières pour le Trophée de la Tour de Moron 2019. En plus du volet sportif, cette manifestation proposera une petite restauration à la cantine ainsi qu’un bar à bière. L’année dernière, c’est Marianne Froidevaux (Les Breuleux) qui s’était imposée en 26‘50’’ devant Klasina Brunott (Montfaucon) et Isaline Bonnemain, (Alle). Pour la 5e édition, en 2020, la Valbirsienne ne se disputera plus seulement en courant, mais aussi en marchant. La demande se faisant toujours plutôt insistante, le Nordic Walking sera également intégré à cette course. 

Une course populaire qui sort des sentiers battus

Le jour J, les forces masculines du GSMB sont également mobilisées pour assurer le bon déroulement d’une course populaire qui sort des sentiers battus. Yann Minder remercie le sponsor principal Aellig Paysages qui met l’infrastructure à disposition, les donateurs ainsi que les bénévoles. Vous l’aurez compris, La Valbirsienne est plus qu’un simple rendez-vous sportif, c’est un état d’esprit. Un grand bravo au GSMB pour son engagement sans limite dans l’organisation de manifestations sportives.

Olivier Odiet 

Informations et parcours sur www.gsmb.ch 

Même après l’effort, Marianne Froidevaux reste fraîche comme une rose. (photo ps-archives)