A la une

Voyage tout confort en vue !

Edition N°39 - 21 octobre 2020

Voyager avec neuf photographes sans quitter son luxueux fauteuil est une véritable aubaine qu’il s’agira de ne pas rater. Lundi 19 et mardi 20 octobre, le Cinéma Palace de Bévilard accueille son traditionnel Fest’Images. Cette évasion vous conduira du Japon au Népal en passant par d’autres destinations fascinantes. Il va sans dire que toutes les mesures de précaution seront prises pour assister à cette déferlante d’images en toute sécurité. Lire en page 11. (photo Lekha Gabbarini-Diacon)

Lundi 19 et mardi 20 octobre (20 h), le Cinéma Palace de Bévilard accueille son désormais traditionnel Fest’Images. Cette année, la manifestation se déroulera sur deux jours, permettant ainsi, malgré la Covid-19, à un grand nombre de spectateurs de venir voyager avec les neuf photographes.

En ces temps où les voyages, à l’étranger surtout, sont remis en question, nous pourrons quand même découvrir certaines facettes du Japon grâce à Florence et Daniel Salzmann. Nous nous rendrons au Népal avec Daniel Stoelen et en Myanmar avec Cédric Prudat.  David Voisard nous emmènera en Transsibérien et nous découvrirons quelques histoires courtes grâce à Christian Rossé. La macro sera également à l’honneur au travers d’Homéostasie, le thème choisi par Serge Mérillat. Le suspense reste total sur la présentation de Tom Simonin. Andreas Kammermann nous fera découvrir les secrets du printemps des forêts jurassiennes. Quant à Lekha Gabbarini-Diacon, enfant de Valbirse, elle nous parlera d’histoires d’eau et de feu. C’est au Palace, en y passant beaucoup de temps comme spectatrice puis comme bénévole, que Lekha Gabbarini-Diacon a attrapé le virus des belles images. Pourquoi avoir choisi le thème de l’eau et du feu, Lekha ? «J’ai fait un choix d’images au bord de l’eau avec souvent des ciels tourmentés. Beaucoup de ces photos sont prise en exposition longue, soit à l’aube ou alors au crépuscule». Cette première participation au Palace Fest’Images, comment l’avez-vous appréhendée ? «J’avais souvent dit non à Daniel Salzmann, ne me considérant pas encore prête à montrer mes images. Cette fois, j’ai pu y mettre tout mon cœur et beaucoup de temps. J’ai aussi bénéficié de l’aide de Bernard Léchot pour les musiques. La grande difficulté est d’adapter les photos au rythme de la musique. Je me réjouis de voir nos images sur grand écran et dans cette salle rénovée avec un son magnifique», confie Lekha Gabbarini-Diacon.

Covid-19 oblige, les responsables du Cinéma Palace ont décidé de limiter le nombre de places disponibles chacun des deux soirs.

Les réservations sont obligatoires et il est impératif que lors de l’inscription, il soit laissé un siège de libre entre les gens ou groupes de spectateurs. Le masque sera aussi obligatoire lors des déplacements dans le cinéma. Une liste de présence devra être remplie.

Les organisateurs se réservent aussi le droit de déplacer des spectateurs pour permettre à 120 personnes de se retrouver les 19 et 20 octobre. C’est aussi en raison de la pandémie qu’Action-Culture a renoncé à l’entracte et à l’apéro. L’entrée est libre mais une collecte est effectuée à la sortie.

(cp)

www.cinemapalace.ch

Voyager avec neuf photographes sans quitter son luxueux fauteuil est une véritable aubaine qu’il s’agira de ne pas rater. Lundi 19 et mardi 20 octobre, le Cinéma Palace de Bévilard accueille son traditionnel Fest’Images. Cette évasion vous conduira du Japon au Népal en passant par d’autres destinations fascinantes. Il va sans dire que toutes les mesures de précaution seront prises pour assister à cette déferlante d’images en toute sécurité. Lire en page 11. (photo Lekha Gabbarini-Diacon)