Actualités

Le jackpot pour Aude et Cyrielle

Edition N°32 - 4 septembre 2019

Cyrielle Collet (à gauche) et Aude Jolidon au moment de la remise des prix. (photos cag)

Mardi 20 août 2019. Aude Jolidon (26 ans) de Bellelay et Cyrielle Collet (25 ans) de Baulmes forment pour l’occasion un binôme de fleuristes professionnelles. Elles avaient effectué en même temps leur formation de 3 ans au CFP-NE, Lullier (Centre de Formation Professionnelle nature et environnement) et ne s’étaient plus revue après l’avoir accomplie. 

Leur nom d’équipe du jour : Camellia Sauvage. Elles se présentent sans grandes illusions au 1er concours national organisé par Blumenbörse, à Rothrist. 56 équipes, dont 3 de Suisse romande, âgées de 20 à 50 ans et plus se sont inscrites pour vivre une compétition ouverte exclusivement aux fleuristes professionnelles. Elles sont équipées d’un couteau, d’un sécateur, de ciseaux et de pinces.

L’épreuve consiste à réaliser, en un temps imposé, un arrangement floral, sous le regard de 3 experts et de plusieurs centaines de spectateurs. 30 points maximum peuvent être attribués à chaque équipe par ce trio. Le concours se dispute par éliminations successives. Seules 4 équipes participent à la finale. Et parmi celles-ci : Camellia Sauvage. C’est déjà, pour ce duo romand super motivé, une victoire inespérée. Mais le plus stressant restait à venir. Il s’agissait de confectionner en 25 minutes un arrangement floral qualifié d’exceptionnel par les 3 juges en regard des critères exigeants de cette compétition. Et là, au moment de la proclamation des résultats, c’est le délire: 30 points maximum sont attribués à Aude et Cyrielle qui décrochent le 1er prix. Dans les instants qui suivirent, selon leur déclaration, elles furent presque écrasées par des spectateurs qui se précipitèrent sur elles pour les féliciter, en suisse-allemand, et les embrasser. Vint ensuite le moment de la remise des prix au binôme vainqueur : 4000 francs en espèce et une imposante sculpture en bois représentant une décoration florale. La somme gagnée a été remise immédiatement aux gagnantes, mais il faudra attendre une semaine pour qu’un véhicule adapté dépose à Saicourt, au Jardin Sauvage inauguré ce printemps par Aude Jolidon, la statue de bois. Six mois plus tard, elle sera déplacée à Baulmes chez Cyrielle. De tels talents ne méritent que d’être mis en évidence. 

Charles-André Geiser

Cyrielle Collet (à gauche) et Aude Jolidon au moment de la remise des prix. (photos cag)