Sports

Le kendo installé

Edition N°21 - 29 mai 2019

La pratique du kendo demande concentration et précision. Roberto Forsinetti (à gauche) le pratique depuis 9 ans et a le niveau 2e dan. (photo cg)

Les salles pour des entraînements sportifs se font rares en Prévôté. C’est ainsi qu’une équipe de «samouraïs» qui pratiquent le kendo, qui consiste à manier un sabre en bambou avec les deux mains, a trouvé un nouveau lieu de rencontre.

C’est désormais au 1er étage de la Maison prévôtoise que les partisans de ce sport se donnent rendez-vous le mardi de 19h à 21h (dès 12 ans), alors qu’ils se retrouvaient auparavant à la halle de Chantemerle. C’est sous la houlette de Robert Forsinetti, 2e dan, enseignant cet art martial qui demande précision, concentration, rythme et respect de l’adversaire, que se retrouvent une dizaine d’adeptes qui viennent de tout l’Arc jurassien. Une discipline qui se pratique avec un équipement spécial, une véritable armure et un casque où il faut coordonner le corps, l’esprit et la matière, en avançant face aux coups.

Claude Gigandet

La pratique du kendo demande concentration et précision. Roberto Forsinetti (à gauche) le pratique depuis 9 ans et a le niveau 2e dan. (photo cg)