Sports

Moutier prêt pour le choc au sommet

Edition N°32 - 4 septembre 2019

Toujours difficile à manier sur son terrain, Konolfingen a tenu le FC Moutier en échec (1-1) samedi dernier. Les Prévôtois ont ainsi récolté un bien maigre salaire en regard de leur domination territoriale. Ce coup d’arrêt ne devrait toutefois pas trop perturber l’équipe d’Alain Villard, bien décidée à se sublimer lors du choc au sommet qui l’opposera au leader Bubendorf, dimanche au stade de Chalière. 

Après avoir fait le plein de points en trois rencontres, Moutier a perdu des plumes samedi dernier à Konolfingen. C’est surtout en première mi-temps que l’équipe prévôtoise a raté le coche. En effet, les joueurs d’Alain Villard ont gaspillé de nombreuses occasions devant la cage du portier Werren. Regroupée en défense, l’équipe alémanique a subi la domination de son adversaire durant 45 minutes. La pression constante exercée par les artificiers prévôtois n’a pas porté ses fruits, le gardien alémanique étant particulièrement verni. Mais si Moutier a dû patienter jusqu’à la 75e minute avant d’ouvrir le score par Garry Germann, c’est aussi en raison d’une certaine maladresse lors de l’ultime geste. Les Prévôtois ont payé cash leur manque de lucidité puisque, contre toute attente, Konolfingen a inscrit le but de l’égalisation à la 82e minute. Ce score de parité est frustrant pour Moutier qui peut légitimement nourrir des regrets compte tenu de son écrasante domination. Il s’agit maintenant de tourner la page pour se concentrer sur le duel de dimanche qui mettra aux prises l’équipe d’Alain Villard avec le leader Bubendorf qui présente une différence de buts impressionnante après 4 matches: 10-1. 

Gare aux balles arrêtées!

Devant son public, le FCM a indiscutablement les moyens de réussir un coup fumant, mais il devra impérativement exploiter ses occasions pour éviter le même scénario que samedi dernier. Au niveau défensif, le FCM est solide, mais il doit cependant se méfier des balles arrêtées. C’est suite à un penalty à Courgenay, un coup-franc face à Köniz II et un corner à Konolfingen que le gardien Espasandin a capitulé cette saison. Actuellement classé 2e avec deux points de retard, Moutier dispose d’une belle occasion de prendre le commandement. Contrairement à Konolfingen, Bubendorf ne se contente pas de bétonner derrière. Le spectacle promet donc d’être excellente facture dimanche à Chalière où le public est attendu en grand nombre pour soutenir son équipe favorite. (oo)

Stade de Chalière,
dimanche 8 septembre à 15 h 30
FC Moutier – FC Bubendorf